Skip to main content

La phytothérapie vient des deux mots grecs «phuton» et «therapia» qui signifient respectivement les mots «plante» et «traitement». Elle représente une discipline allopathique destinée à prévenir et à traiter certains troubles fonctionnels et ou certains état pathologique au moyen de plantes.

La phytothérapie : la science ancestrale et moderne !

Depuis plusieurs années les propriétés curatives de certaines plantes étaient déjà notées dans les ouvrages. Les humains et les animaux se servent du monde végétal pour se nourrir et se soigner. La phytothérapie, appelée aussi médecine alternative, représente une thérapie ancienne qui se base sur le ressenti et l’écoute du corps humain. La médecine traditionnelle gagne aujourd’hui plus d’intérêt qu’auparavant et les gens cherchent à se soigner naturellement et d’une façon plus saine.

Se soigner au naturel !

Sorry no related post found

Il faut savoir que notre vitalité physique et psychique représente un excellent thermomètre de santé qui se conserve par un mode de vie sain basé sur une bonne alimentation, un bon sommeil et une bonne activité physique.

La phytothérapie propose des remèdes naturels et bien adaptés par l’organisme humain. En effet, les plantes médicinales ont une grande importance socio-économique à cause de leur richesse en composants actifs utilisés dans le traitement de diverses maladies. Elles apparaissent comme une réponse idéale aux maladies dites « de siècle » qui caractérisent cette époque telles que le stress, la perte du sommeil ou la prise de poids. L’action de la phytothérapie sur l’organisme dépend de la composition des plantes.

La phytothérapie : des contres indications ?

Les plantes médicinales, comme tous les médicaments,  doivent être utilisées avec précaution car certaines substances bien déterminées sont néfastes. Les doses recommandées doivent être respectées. Il est impératif de demander toujours l’avis des spécialistes avant l’utilisation. Les plantes doivent ne pas être utilisées en cas de grossesse, pendant l’allaitement et dans la petite enfance.